Mes 3 conseils pour tenir les résolutions du Nouvel An (testés et approuvés)

Chaque année, la culture, la pression sociale, et même notre propre optimisme nous pousse à faire des résolutions. Ces résolutions que l’on va tenter de suivre comme un mantra pour améliorer notre vie, notre quotidien. Pendant plusieurs jours et semaines, maintenir ces résolutions procurent un sentiment d’accomplissement et de bonheur. L’idée de les abandonner ne nous effleure pas car on en perçoit tous les bienfaits. 

Après plusieurs semaines, ce sentiment d’accomplissement, si intense au départ, s’amenuise. On a pris l’habitude de ressentir ce sentiment. Inconsciemment, o pousse donc plus loin nos critères de réussite pour ressentir à nouveau cette sensation d’accomplissement et ainsi de suite. Ce sentiment devient le catalyseur insidieux de notre nouveau mode de vie. 

Toute cette escalade de nouveau objectifs et les efforts que cela nous demande pour les atteindre commencent à peser sur la vie quotidienne. La motivation retombe doucement et un sentiment d’échec nous accable. 

Alors pourquoi? Pourquoi ne tirent-on pas de leçons de ces expériences et réitérons les mêmes erreurs chaque année? Comment faire pour mettre en place de nouvelles habitudes qui tiennent dans le temps?

 

 Voici quelques éléments de réponse qui pourront vous aider à vous mettre sur la voie de la durabilité.

 

1) Se fixer des objectifs réalisables et progressifs

Si l’habitude que l’on souhaite instaurer est trop lourde et nous demandent trop de changement d’un seul coup, alors il sera difficile de la tenir à long terme. Il vaut mieux y aller progressivement.

Par exemple, si votre objectif de l’année est de réussir à maintenir votre maison rangée et propre au quotidien, il est préférable de ne pas alourdir vos journées avec des nombreuses étapes supplémentaires (aspirateur, serpillière, poussières, etc). Après une journée harassante au travail, il n’est pas certain que vous trouviez toujours la même motivation quelques semaines après avoir pris cette résolution. 

Il est préférable de voir les choses plus modestement et se laisser un potentiel de progression.

Dans cet exemple, commencez par vous dire que dorénavant la seule chose que vous ferez c’est de ranger chaque jour (ou passer l’aspirateur, ou faire les poussières, lavez les toilettes, etc, à vous de voir). Une fois que ce sera devenu un quasi automatisme, dans plusieurs semaines, vous pourrez alors augmenter votre objectif en ajoutant à ça le fait de passer l’aspirateur dans la pièce principale chaque jour. Vous remarquerez que je parle de la pièce principale uniquement, ce qui signifie que j’ai découpé l’objectif “passer l’aspirateur dans toute la maison” en sous objectifs moins onéreux en temps et en énergie. Et ainsi de suite. 

Croyez-en une ancienne bordélique 😉 

 

2) Savoir s’arrêter et revenir en arrière quand il le faut

Parfois, après quelques jours de vacances, nos habitudes donnent l’air d’être restées se dorer la pilule sur la plage et on se retrouve de nouveau à ne plus savoir par quoi commencer.

Pas de panique! L’être humain est cyclique. Le corps et le cerveau ont aussi besoin de souffler, et les mettre au charbon constamment ne peut que les épuiser. Pour vous donner une image, on ne démarre pas sans essence. Et on peut démarrer en réserve, mais on devra rapidement s’arrêter pour faire le plein. Alors faites le plein d’énergie et laissez-vous souffler quelques jours. Vous reprendrez vos habitudes en douceur avec la méthode précédemment citée : objectifs réalisables et progressifs.

 

 

3) Ne pas se fixer trop d’objectifs et se satisfaire de ce que l’on a

On fait souvent l’erreur de vouloir se battre sur tous les fronts en même temps. A la nouvelle année, on aimerait améliorer des tonnes d’aspects de notre vie. La première chose à se rappeler c’est que pour vivre, il faut se laisser le temps de vivre.

On ne peut se dire que l’on va tout changer d’un coup. La pression est bien trop forte, et encore une fois, les semaines vont s’enchaîner et l’épuisement moral et physique va pointer le bout de son nez.

Fixez-vous un objectif principal, et un à deux secondaires, pas plus. On ne peut pas arrêter de fumer, perdre du poids en changer nos habitudes alimentaires, changer de travail, et se remettre au sport en 1 mois par exemple. Focalisez-vous sur votre objectif principal (par exemple : perdre du poids) et une fois que votre nouvelle routine alimentaire sera installée quelques semaines plus tard, vous pourrez voir pour, peut-être, vous donner l’objectif de refaire une activité physique par semaine par exemple.

Un autre conseil : votre objectif principal ne doit pas forcément être le plus difficile de tous vos objectifs, ni être le plus socialement acceptable. Fixez-vous l’objectif qui vous rendra véritablement plus heureux vous et vous seul une fois atteint.

 

La méthode que je vous livre ici n’est ni plus ni moins celle que j’applique et qui m’a permis d’arrêter d’assombrir mes poumons de fumée, et d’obtenir une maison soignée 80% du temps (oui parce que maintenant j’ai un bébé qui aime balancer ses jouets partout).

Pour ma part, cette année, j’ai fait 2 résolutions. La première étant de perdre du poids,  et la seconde d’améliorer mon organisation de vie.

L’atteinte de ces deux objectifs serait une victoire totale, mais je vais me focaliser en priorité sur mon premier objectif dans un premier temps, et je travaillerais sur le second uniquement lorsque le premier sera sur les rails.

 

 Si tu as d’autres conseils à partager, où des questions, où besoin d’un coup de pouce pour démarrer sur de bonnes bases, alors n’hésites pas à laisser un commentaire. J’y répondrai avec grand plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *